29 C
Papeete
vendredi, juillet 21, 2017

Cadre de vie et renouvellement urbain

Des constats

Depuis sa création, l’action de la Politique de la ville, sans possibilité d’investissement important, s’oriente principalement sur l’équipement en structures d’animation et sur l’accompagnement des opérations de Résorption de l’Habitat Insalubre dans les quartiers prioritaires.

Lors du précédent contrat, la dimension urbaine de la politique de la ville menée a été mise en retrait. L’ensemble des partenaires a l’ambition de s’inscrire dans une nouvelle dynamique pour reconstruire la ville sur la ville, portée par les visions conjointes du Gouvernement, des communes et de l’Etat dans l’aménagement de nos territoires.

4 communes ont affirmé leur volonté de soutenir un programme de renouvellement urbain ambitieux afin de reconquérir des territoires à fort potentiel et aborder l’ensemble des problématiques urbaines, sociales, économiques et environnementales dans leur globalité.
L’ampleur de l’insalubrité dépasse largement les 4 zones en opération de résorption
de l’habitat insalubre avec une estimation d’un logement sur cinq concerné dans l’agglomération.

Au-delà des difficultés concernant le bâti, certains quartiers sont soumis à des dégradations rapides, liées à des modes d’habitat en inadéquation avec des logements urbains. C’est le cas de plusieurs lotissements sociaux et de résidences mises en accession qui se transforment en copropriétés dégradées. Les enjeux sont unanimes chez l’ensemble des partenaires : le droit à un logement décent et le développement d’un cadre de vie de qualité.

Le syndicat mixte souhaite renforcer la création de projet communautaire de quartier afin d’initier la participation des habitants vers une amélioration durable de leur cadre de vie. Un accompagnement social des familles habitant dans les quartiers les plus dégradés devra être privilégiée.

Il est néanmoins important que les zones identifiées soient une priorité partagée par les signataires du Contrat de ville et par l’ensemble des partenaires. En ce sens, l’accompagnement des familles en sortie de RHI sera poursuivi avec l’équipe de maîtrise d’oeuvre urbaine et sociale (MOUS).

Trois axes prioritaires

  1. Accompagner les programmes ambitieux de renouvellement urbain
  2. Améliorer la qualité de vie et prévenir les dégradations du cadre de vie
  3. Désenclaver les quartiers prioritaires

En réponse à ces constats partagés, les priorités sont données à la sensibilisation et à la responsabilisation des familles pour restaurer la valeur du logement et lutter contre les incivilités et les dégradations du cadre de vie. Des actions devront être menées sur la formation à l’appropriation de logements «modernes», notamment dans les logements sociaux ou mis en accession à la propriété, en partenariat étroit avec l’OPH.

Un soutien fort sera également apporté à la participation des habitants dans l’amélioration de leur cadre de vie et notamment à leur initiative en terme d’embellissement du quartier. La vie de quartier et la vie associative continueront à être favorisées.

Seront également soutenus les équipements de proximité pour lesquels les projets de gestion et d’animation intégreront une fonction d’espaces de rencontres et d’échanges de proximité accessibles à tous.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer